samedi 14 avril 2018

L'enfant et le dictateur.
Marion Le Roy Dagen et Xavier-Marie Bonnot.
Editions Belfond.
222 pages.
En librairie depuis le 15 février 2018.

Résumé:

" Si vous ne pouvez pas vous occuper de vos enfants, l'État s'en chargera. " La devise du régime de Ceausescu a envoyé des milliers d'enfants dans des mouroirs. Marion était l'un d'eux. 1989. En pleine révolution roumaine, les télévisions du monde entier révèlent la face la plus noire de l'univers concentrationnaire du régime communiste de Nicolae Ceausescu. Un choc. Devant les caméras, des enfants se balancent, hagards, derrière les barreaux de leurs lits crasseux. Les plus malades sont aux portes de la mort. Marion est née de cette dictature. Abandonnée par sa mère alors qu'elle n'a pas encore un an, elle est placée dans un orphelinat de Ceausescu. Car le dictateur interdit l'avortement, réprime la contraception et force les naissances. Son but : peupler son pays au forceps d'une politique nataliste redoutable dont la formule " Si vous ne pouvez pas vous occuper de vos enfants, l'État s'en chargera " en dit long sur ses intentions. Cette histoire est celle de Marion. Une quête d'identité, une recherche de soi après une enfance amputée. Adoptée à l'âge de six ans par un couple de Français, Marion n'a eu de cesse de retrouver ses parents biologiques et de se reconstruire. Naître à nouveau, comprendre la perversion d'un régime totalitaire et s'ouvrir au drame de ces dizaines de milliers d'enfants sacrifiés sur l'autel de la dernière des dictatures de la guerre froide.

Mon avis:

La lecture n'est pas uniquement synonyme Ă  mon sens de plaisir et d'Ă©vasion mais parfois aussi d'enrichissement culturel. J'aime parfois lire des romans historiques ou autobiographiques pour tenter d'en apprendre plus sur un sujet ou sur l'Histoire. J'avais repĂ©rĂ© ce livre parce qu'il aborde le thème de la rĂ©volution Roumaine dont je ne connaissais pratiquement rien. Je remercie donc Belfond pour l'envoi de ce titre.

Difficile en refermant ce livre de ne pas ressentir de la colère contre l'espèce humaine qui peut se montrer parfois impitoyable. Bien qu'ayant toujours beaucoup aimĂ© l'Histoire, bien que je lise Ă©normĂ©ment de romans historiques, et qu'ainsi je sois consciente des atrocitĂ©s qui ont Ă©tĂ© commises en ce monde, je reste cependant toujours estomaquĂ©e quant Ă  la folie de certains hommes. La Roumanie est un pays qui m'est totalement inconnu, je n'y suis jamais allĂ©e, on en attend je trouve très peu parler, et donc je ne me doutais pas Ă  quel point ce peuple avait traversĂ© une pĂ©riode si noire, si difficile Ă  la fin des annĂ©es 1980, annĂ©es oĂą le dictateur Nicolae rĂ©gnait en maĂ®tre sur tout le pays. 

En vue de redresser Ă©conomiquement le pays il va imposer un rĂ©gime complètement totalitaire, en contrĂ´lant la moindre richesse, en affamant la population, et en prenant le contrĂ´le de la natalitĂ© pour augmenter la population qui est en dĂ©clin depuis plusieurs annĂ©es. La pilule de mĂŞme que le prĂ©servatif sont interdits, les naissances augmentent donc dans des familles très pauvres qui se voient dans l'obligation d'abandonner leurs enfants. Les orphelinats sont ainsi vite submergĂ©s, les orphelins grandissent dans la misère et l’indiffĂ©rence totale. Marion Ă©tait l'une d'entre eux. Parce qu'elle a eu la chance d’ĂŞtre adoptĂ©e Ă  l'Ă©poque par un couple de français, mais parce qu'aussi elle a eu Ă©normĂ©ment de mal ensuite Ă  construire sa vie, elle a choisi de lever le voile sur une pĂ©riode de l'Histoire et un pan de sa vie qui choque et bouleverse. 

C'est un livre très court mais très dense. On apprend Ă©normĂ©ment de choses sur l'histoire du pays, la montĂ©e du communisme, l'arrivĂ©e de Nicolae au pouvoir, sur la dictature mise en place, sur le sort des habitants puis des enfants abandonnĂ©s Ă  leur triste sort et en cela c'est un rĂ©cit extrĂŞmement intĂ©ressant, mĂŞme si parfois il faut s'accrocher Ă  la lecture de certains passages qui peuvent relever plus du manuel scolaire, et qui peuvent par consĂ©quent paraĂ®tre ennuyants. A travers l'histoire de Marion c'est la difficultĂ© du dĂ©veloppement personnel lorsque l'on est un enfant adoptĂ© qui est abordĂ©, notamment lorsque l'on a connu comme Marion un traumatisme durant les premières annĂ©es de sa vie. L'auteure soulève ainsi des questions que j'ai trouvĂ© très pertinentes. Comment apprendre Ă  s'aimer et Ă  aimer les autres lorsque l'on n'a Ă©tĂ© privĂ© d'amour et de tendresse une bonne partie de son enfance? Comment apprendre Ă  faire confiance en ayant Ă©tĂ© abandonnĂ©e ? C'est la recherche de soi et de ses origines qui est Ă©galement abordĂ©e parce qu'il parait difficile de pouvoir grandir, de s’Ă©panouir et de mener une vie normale lorsque l'on ne sait pas d'oĂą l'on vient. 

J'ai Ă©tĂ© Ă©normĂ©ment touchĂ©e par l'histoire de Marion qui a grandit dans la misère, mais qui a eu la chance de pouvoir y Ă©chapper grâce Ă  Edith et Ă  Robert, un couple qui ne pouvait pas avoir d'enfant. MalgrĂ© tout l'amour qu'elle peut recevoir de cet homme et de cette femme, Marion est une enfant perturbĂ©e qui peine Ă  s'adapter dans un pays inconnu dont elle ne parle pas la langue, qui fait des cauchemars de ces annĂ©es d'enfermement et de violence Ă  l'orphelinat, et qui peine Ă  comprendre une fois arrivĂ©e Ă  l'adolescence pourquoi ses parents n'ont pas voulu d'elle. J'ai tout autant Ă©tĂ© touchĂ©e par Edith et Robert qui Ă©lèvent Marion comme si c'Ă©tait leur propre enfant, qui peinent parfois Ă  la comprendre, qui font des erreurs, mais qui jusqu'au bout l'accompagneront dans ses dĂ©marches, et rĂ©pondront Ă  ses questions pour aider la jeune fille dans sa quĂŞte d'identitĂ©. 

Pour conclure: 
L’autobiographie bouleversante d'une femme victime dès son plus jeune âge de la folie d'un homme, qui est nĂ©e tout simplement au mauvais endroit au mauvais moment. Recherche de soi, de ses origines, retour sur un pan de l'Histoire peu Ă©voquĂ© en littĂ©rature qui est la rĂ©volution Roumaine de 1989, L'enfant et le dictateur est un rĂ©cit Ă  dĂ©couvrir pour ceux qui souhaitent en apprendre plus sur l'Histoire de ce pays, ou qui souhaitent aussi rĂ©flĂ©chir sur la psychologie de l'ĂŞtre humain victime d'abandon. 

Ma note: 15/20.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire