vendredi 4 août 2017

Sweet Mama's Cafe.
Elaine Hussey.
Editions MosaĂŻc.
416 pages.

Résumé:

1969, Biloxi. Le Sweet Mama’s CafĂ©. C’est lĂ  qu’on peut dĂ©guster le meilleur Amen cobbler du Mississippi, cette dĂ©licieuse pâtisserie que Sweet Mama, soixante-quinze ans, confectionne depuis cinq dĂ©cennies. C’est lĂ  aussi que vit Sis Blake, auprès de la figure lumineuse et protectrice de sa grand-mère. Un endroit oĂą la jeune femme peut oublier la duretĂ© de la vie, et les responsabilitĂ©s qui pèsent sur ses Ă©paules depuis ses quatorze ans, depuis la mort de ses parents. Mais un jour Sis fait une dĂ©couverte qui bouleverse son monde : de vieux ossements humains, enterrĂ©s dans le jardin de Sweet Mama. Pour percer ce mystère et dĂ©couvrir ce qui est arrivĂ© bien des annĂ©es plus tĂ´t, elle va devoir plonger dans le passĂ© de sa famille, et arracher au silence les secrets qu’on lui a cachĂ©s.

Mon avis:

Sweet Mama's Cafe est le genre de roman qui a tout pour me plaire. Si vous me suivez depuis quelque temps déjà vous connaissez sans doute mon amour pour les histoires se déroulant aux Etats-Unis dans les années 60. Je suis donc ravie d'avoir enfin pu trouver le temps de le sortir de ma bibliothèque et je dois dire que n'ai pas été déçue.

C'est un livre que j'ai dévoré en à peine deux jours. J'avais bien du mal à le reposer tellement je me sentais bien à Biloxi cette petite ville du Mississippi dans laquelle se tient le merveilleux café-restaurant de Lucy alias Sweet Mama depuis plus de 50 ans déjà. Les clients affluent tous les jours pour déguster son célèbre Amen Cobbler aux pêches et aux griottes, et pour profiter de l'ambiance chaleureuse diffusée par cette robuste gérante pas comme les autres. J'ai adoré cet endroit qui m'a semblé tellement joyeux et en même temps reposant, où chacun aime se retrouver pour y déguster une pâtisserie accompagnée d'un café y compris la famille et les amis de Sweet Mama, comme Beulah une veille dame noire à son service depuis des années avec qui elle entretient une très grande complicité, et ses deux petites filles Sis et Emily. Ce qui m'a le plus ému c'est la force des liens qui unissent cette famille. On comprend au fil des pages que chaque personnage est écorché parce qu'il a vécu quelque chose de dramatique au cours de sa vie, mais que quoi qu'il arrive rien ne pourra jamais les séparer. L'amour qu'ils se portent les uns les autres est si puissant qu'il semble être capable de déplacer des montagnes et de surmonter tous les malheurs qui se dresseront sur leur chemin.

J'ai été touchée par tous les personnages de ce roman ce qui est rare. J'ai été si émue par Sweet Mama tout d'abord qui est une vieille dame qui m'a semblé si courageuse dans la façon qu'elle a eu de mener sa vie, en prenant le risque tout d'abord d'ouvrir un café en tant que femme dans les années 20, puis en embauchant une femme noire à une époque où sévissait la ségrégation et enfin en tenant tête à son mari qui était loin d'être le mari idéal. Sis m'a touché par la tragédie qui s'est abattue sur elle lorsqu'elle était petite, un accident qui aurait pu la briser mais qui au contraire lui a permis d'être cette femme forte qu'elle est aujourd'hui. Ayant perdu ses parents très jeune et étant l'aînée c'est elle qui par la force des choses s'est occupée par la suite de sa sœur Emily et de son frère Jim. Sa générosité et sa dévotion envers les autres l'a malheureusement poussé à oublier sa propre vie et à mettre son bonheur de côté. Emily elle qui a dû faire face à un terrible abandon cherche maintenant plus que jamais à créer sa propre famille au point même de parfois faire les mauvais choix. Sa sensibilité, son optimiste et sa capacité à voir le meilleur en chaque individu n'a pu que me faire apprécier cette jeune femme et ce malgré ses erreurs de jugement. Jim quant à lui est un personnage qui reste un peu en retrait par rapport aux autres en raison du traumatisme qu'il a subit. Pour autant on ressent toute la bonté de cet homme qui ne sait plus où est sa place et comment vivre normalement. Et enfin Beulha, cette femme si dévouée, cette amie fidèle qui malgré les intolérances dont elle a fait l'objet dans sa jeunesse est toujours restée auprès de Sweet Mama's. C'est le genre d'amie que chacun aimerait avoir, sur qui l'on peut compter, qui est présente dans les moments de joies mais aussi dans ceux moins drôles de la vie.

Je me suis demandĂ©e dans quelle direction allait nous emmener l'auteure car le rĂ©sumĂ© pouvait laisser entendre une intrigue digne d'un thriller mais finalement c'est un joli roman familial aussi doux et moelleux que les Amen Cobbler du Sweet Mama's cafĂ© que nous dĂ©couvrons. Cependant il comporte Ă©galement des passages assez difficiles oĂą l'on retrouve notamment les thèmes de la sĂ©grĂ©gation raciale avec le Klux Klux Klan, les violences conjugales, la perte progressive de la mĂ©moire, mais aussi le traumatisme de l'après guerre et celui que peut engendrer une catastrophe climatique. J'ai adorĂ© les retours dans le passĂ© qui peu Ă  peu nous laissaient entrevoir ce que cachait l'histoire du 1629 route 90 Biloxi Mississippi, autant que ceux du prĂ©sent qui nous livrent un très joli esprit de famille. Elaine Hussey rend hommage aux femmes en nous livrant des hĂ©roĂŻnes solidaires qui n'ont besoin de personne pour avancer et pour mener de front leur entreprise. Elle nous dĂ©montre l'importance de la famille et jusqu’oĂą nous serions prĂŞt Ă  aller pour la protĂ©ger. C'est un roman qui m' a fait rire autant de fois qu'il m'a mis les larmes aux yeux, j'ai trouvĂ© la fin magnifique car elle semble laissait penser que Sis marchera sur les pas de sa grand-mère et que le Sweet Mama's Cafe perdurera encore longtemps. C'est une magnifique lecture que je recommande et qui me marquera sans doute longtemps parce que j'aurais tellement aimĂ© Ă  cet instant me trouver en ce lieu parmi ces femmes Ă  dĂ©guster une part de ce dĂ©licieux Amen Cobbler qui a fait le succès de ce petit cafĂ© du Sud des Etats-Unis.


Pour conclure:

Un roman magnifique qui donne la part belle aux valeurs familiales. Une plongĂ©e mythique au cĹ“ur d'un petit cafĂ© du Mississippi tenu par des femmes fortes, marquantes et solidaires. Je n'ai qu'une hâte maintenant c'est de me plonger dans La petite fille de la rue Maple l'autre roman d'Elaine Hussey qui je l’espère saura me ravir autant que celui-ci.

Ma note: 20/20. Un coup de coeur!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire