jeudi 6 juillet 2017

Charlie.
Stephen King.
Editions Albin Michel.
435 pages.

Résumé:

Dès l'enfance, le terrible pouvoir de la petite Charlie s'est révélé : qu'un objet, un animal, un être humain provoque en elle la moindre crainte, la moindre tension... et il se trouve aussitôt livré aux flammes ! Aujourd'hui la douce et jolie Charlie a sept ans et le cauchemar demeure. Certes, elle sait à présent que son pouvoir est un mal qu'elle doit combattre sans relâche pour en être un jour libérée, délivrée. Alors, de toutes ses forces, Charlie lutte, mais la pulsion souvent l'emporte et déferle. Indomptable, criminelle. Et l'enfant cède au désespoir... Comment ses parents pourraient-ils lui avouer l'atroce vérité - cette imprudence fatale qu'ils ont commise avant sa naissance ? A quel destin Charlie est-elle vouée ?

Mon avis:

J'enchaîne en ce moment les services presse et je n'ai donc pas beaucoup de temps pour lire les romans que j'achète. Cependant l'été étant là j'ai eu envie de faire une petite pause et de sortir de ma bibliothèque Charlie de Stephen King que j'avais acheté dans un vide grenier il y a environ deux ans. Comme vous le savez sans doute j'aime beaucoup ce qu'il écrit mais je dois avouer que j'avais quelques appréhensions sur ce livre car j'ai lu beaucoup d'avis mitigés le concernant.

Et il est vrai que je ressort un peu déçue de ma lecture, alors que le dĂ©but pourtant prometteur annonçait une histoire sombre et palpitante oĂą les personnages complètement sous tension allaient se retrouver une fois de plus dans une situation inquiĂ©tante voir mĂŞme terrifiante. Tout commence quelques annĂ©es plus-tĂ´t dans une universitĂ© qui est sur le point de pratiquer une expĂ©rience scientifique sur des Ă©tudiants volontaires contre 200 dollars de rĂ©compense. Andy et Vicky ayant Ă  l'Ă©poque cruellement besoin d’argent font partis des sujets choisis. L'opĂ©ration apparemment sans danger se dĂ©roule plutĂ´t bien mise Ă  part quelques Ă©tranges hallucinations perçues par les Ă©tudiants concernĂ©s. Sauf que vous l'aurez compris cette expĂ©rience va avoir beaucoup plus de consĂ©quences que ce que laissent entendre les professeurs de l'Ă©poque, et c'est surtout la petite Charlie la fille d'Andy et Vicky qui plusieurs annĂ©es plus-tard va en subir les consĂ©quences.

J'ai Ă©tĂ© captivĂ©e par le dĂ©but du roman oĂą l'on vit vraiment l'expĂ©rience en mĂŞme temps que les personnages. On ressent un certain malaise comme certains d'entre eux d'ailleurs, car on doute de l'honnĂŞtetĂ© des scientifiques qui semblent avoir passĂ©s sous silence certaines informations. On pressent que quelque chose de terrible va peut-ĂŞtre se produire Ă  l'intĂ©rieur de leur corps et en cela l'intrigue est complètement fascinante. Dans son roman Stephen King montre jusqu'oĂą l'Homme est prĂŞt Ă  aller pour de l'argent, Ă  quel point le dĂ©sespoir de certains peut les pousser Ă  accepter de faire n'importe et Ă  faire confiance Ă  n'importe qui. De mĂŞme j'ai Ă©tĂ© complètement sidĂ©rĂ©e de la manière dont l'ĂŞtre humain peut traiter ses semblables dès lors qu'il y a conflit d’intĂ©rĂŞt. J'ai Ă©tĂ© choquĂ©e de voir comment ces Ă©tudiants Ă©taient considĂ©rĂ©s, comme de vulgaires rats de laboratoire dans le seul but de servir la connaissance de professeurs, de faire du profit, ou de crĂ©er une puissance considĂ©rable afin de dĂ©tenir le pouvoir. C'est toute la noirceur de l'âme humaine que met en avant l'auteur et sur ce point ce livre est très intĂ©ressant.

Et au milieu de cette folie se trouve la petite Charlie, huit ans. On comprend vite qu'en naissant de parents ayant fait partie de l'expĂ©rience elle n'est pas tout Ă  fait comme tous les enfants de son âge. J'ai beaucoup aimĂ© cette petite fille qui n'a malheureusement rien demandĂ© et qui pourtant est condamnĂ©e Ă  vivre avec ce don dont elle a hĂ©ritĂ©, cette force qui fait peur Ă  beaucoup de monde mais qui suscite surtout beaucoup l’intĂ©rĂŞt du gouvernement. MalgrĂ© son jeune âge elle a conscience de ce qu'elle peut faire et surtout de la dangerositĂ© de la chose, mais elle ne sait pas comment la contrĂ´ler. Elle est souvent prise entre deux feux entre d'un cĂ´tĂ© protĂ©ger son père et elle-mĂŞme et de l'autre ne pas faire souffrir d'innocents. Elle m'a beaucoup touchĂ© par ce qu'elle doit endurer, par les tragĂ©dies qu'elle a dĂ©jĂ  connu, et par la responsabilitĂ© qui pèse sur ses frĂŞles Ă©paules. TraquĂ©e comme une bĂŞte son avenir semble plutĂ´t sans espoir fait de cavales successives, et c'est ce qui constitue majoritairement le premier tiers du livre.

Les deux derniers tiers du roman m'ont moins plu car il souffre d'Ă©normĂ©ment de longueurs. Les descriptions très longues et très dĂ©taillĂ©es sont typiques de la plume de Stephen King et cela ne me pose en gĂ©nĂ©rale pas de problèmes, mais lĂ  j'ai trouvĂ© qu'elles alourdissaient le rĂ©cit. Il y a finalement très peu d'actions jusqu'Ă  la fin, car l'auteur se focalise plus sur la psychologie des personnages principaux torturĂ©s qui sombrent plus ou moins tous dans la folie. Heureusement quelques pĂ©ripĂ©ties sont Ă  la fin assez rĂ©pugnantes, sanglantes et permettent donc de dynamiser un peu l'intrigue qui commençait Ă  s’essouffler. On retrouve pour notre plus grand plaisir le maĂ®tre incontestable de l'horreur. La scène finale dans la grange m'a Ă©videmment fait penser Ă  un autre de ses titres qui s'intitule Carrie Ă  laquelle la petite Charlie m'a d'ailleurs beaucoup fait penser, et j'ai aimĂ© retrouver cette atmosphère si suffocante, Ă©touffante et terrifiante que j'avais tant aimĂ© Ă  l'Ă©poque Ă  la lecture de ce livre. 

Pour conclure:

Un roman qui n'est sans doute pas le meilleur de l'auteur mais qui nous dĂ©montre toute la cruautĂ© dont peut ĂŞtre dotĂ© parfois l'ĂŞtre humain. Les amateurs d’expĂ©riences scientifiques sur des cobayes humains ayant mal tournĂ©es apprĂ©cieront ce roman et seront touchĂ©s par cette jeune hĂ©roĂŻne traquĂ©e qui devient vite une convoitise.

Ma note: 12/20.

2 commentaires:

  1. Ce n'est pas le King qui a le mieux vieillit en effet. Et un peu trop long pour ce qu'il a a dire. Même s'il reste trés sympa malgré tout.

    RĂ©pondreSupprimer
  2. Oui c'est exactement ça, un peu long mais bon quand on aime l'auteur on passe malgré tout un bon moment.

    RĂ©pondreSupprimer