samedi 23 septembre 2017

Kate Hannigan.
Catherine Cookson.
Editions Charleston.
256 pages.
En librairie depuis le 15 septembre 2017.

Résumé:

Le Dr Rodney Prince n’a jamais vu une fille comme Kate Hannigan dans le quartier sale et pauvre oĂą il prodigue ses soins. Sa beautĂ© et son intelligence surpassent de loin celles de Stella, son Ă©pouse, si raide, si froide, si calculatrice, et elle exerce sur lui une attirance irrĂ©sistible. Mais leur amour Ă  peine naissant alimente une rumeur malsaine parmi les habitants du quartier. Car il dĂ©fie toutes les règles de la bonne sociĂ©tĂ© Ă©douardienne…

Mon avis:

Je n'avais jamais entendu parler de Catherine Cookson alors que c'est l'une des romancière les plus célèbre de la littérature anglaise. Je suis donc heureuse que les Editions Charleston rééditent des classiques souvent oubliés qui nous permettent de découvrir des auteurs dont nous n'aurions peut-être jamais su l'existence.

mercredi 20 septembre 2017

La bibliothèque des coeurs cabossés.
Katarina Bivald.
Editions Denoël.
482 pages.

Résumé:

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très diffĂ©rentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant Ă  Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivĂ©e et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’Ă©changes et de conseils Ă  la fois sur la littĂ©rature et sur la vie, Sara dĂ©cide de rendre visite Ă  Amy. Mais, quand elle arrive lĂ -bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette Ă©trange petite ville amĂ©ricaine. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans prĂ©fĂ©rĂ©s –, qui l'aident Ă  monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une vĂ©ritable renaissance. Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idĂ©e gĂ©niale et complètement folle pour la faire rester Ă  Broken Wheel…

Mon avis:

J'ai découvert la plume de Katarina Bivald en mai 2016 avec son deuxième roman Le jour où Anita envoya tout balader que j'avais plutôt bien aimé. Il était donc évidant que je lise son tout premier qui est aussi le plus connu La bibliothèque des cœurs cabossés dont j'ai toujours entendu énormément de bien et dont la couverture est si jolie qu'il est impossible d'y résister.

dimanche 17 septembre 2017

California Dreamin'.
Pénélope Bagieu.
Editions Gallimard.
272 pages.

Résumé:

Ellen naĂ®t en 1941 dans une famille juive de Baltimore et, petite dĂ©jĂ , rĂŞve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, mais sa personnalitĂ© aussi excentrique qu'attachante cache une faille de taille : Ellen est boulimique. Et grosse. Trop grosse pour espĂ©rer un jour devenir une star. Pourtant quand, Ă  19 ans, elle devient Cass Elliot, c'est pour Ă©chapper Ă  son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance Ă  New York ! C'est lĂ  que, happĂ©e par la folk de l'Ă©poque, Cass tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen…

Mon avis:

Aimant déjà beaucoup Diglee et Margaux Motin j'étais très curieuse de découvrir Pénélope Bagieu. Je me suis tournée vers cette bande dessinée que j'avais dans ma bibliothèque depuis un petit moment ravie d'en apprendre un peu plus sur ce groupe mythique des années 60 que tout le monde connaît grâce à son titre California Dreamin'.

samedi 16 septembre 2017

Les morsures de l'ombre.
Karine Giebel.
Editions Pocket.
279 pages.

Résumé:

Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre. A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement. Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard. Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...

Mon avis:

Comme cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de thriller j'avais très envie de partir Ă  nouveau vers ce genre que j'affectionne pourtant beaucoup. C'est tout naturellement que je me suis tournĂ©e vers Karine Giebel que j'ai dĂ©couvert l'annĂ©e dernière avec De Force et qui ne cesse de me surprendre roman après roman. J'avais entendu de très bons Ă©chos concernant Les morsures de l'ombre qui est souvent perçu comme l'un des meilleurs, je n'ai donc pas hĂ©sitĂ© longtemps Ă  me plonger dedans. 

mercredi 13 septembre 2017

Mille soleils splendides.
Khaled Hosseini.
Editions 10-18.
409 pages.

Résumé:

Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quartoze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D'abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan. Mais parviendront-elles à s'arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs, "mille soleils splendides"?

Mon avis:

Cela fait plus de deux ans que je souhaite découvrir la plume de Khaled Hosseini. Il a l'air d'écrire des romans si beaux et si touchants qu'il me semble impensable de ne pas avoir lu au cours de sa vie au moins un de ses livres. Je me suis d'ailleurs procurée tous ses romans avant d'en avoir lu un seul tellement les critiques me confortent dans mes impressions concernant cet écrivain. C'est vers Mille soleils splendides que je me suis tournée tout d'abord, parce qu'il est celui-ci que j'ai acheté en premier et parce qu'il est celui qui est le plus plébiscité par les lecteurs et fervents adeptes de l'auteur.